La vidéo est omniprésente dans notre quotidien. De YouTube à la TV en passant par les réseaux sociaux ou encore la communication interne, nous devenons de grands « vidéoteurs » qu’importe la taille de notre écran. Or un espace reste encore inaccessible à la vidéo : notre boîte mail. Souvent jugé trop complexe et trop technique à intégrer, l’emailing vidéo n’a pourtant pas dit son dernier mot. Stéphane Germain, expert chez ACTIVECOM, démonte les préjugés et nous explique pourquoi et comment le vidéomail est désormais à portée de tous les communicants.

Stéphane, dites-nous tout : quels sont les avantages des vidéomails ?

Le recours à la vidéo fonctionne toujours très bien, en communication externe comme en communication interne. Beaucoup de communicants la considèrent aujourd’hui comme un véritable pivot dans leur stratégie éditoriale. Ils ne s’y trompent pas car la vidéo est avant tout un media universel : contenu vivant, format court, ton direct, accessibilité. Elle humanise la relation entre la marque et son audience en apportant une proximité. La marque peut y exprimer pleinement ses messages en transmettant une émotion, et cela… dans un temps record ! Si la mise en ligne sur des plateformes vidéo grand-public comme YouTube est simple et rapide, l’accès à la vidéo peut être bloqué en entreprise. À cela s’ajoute qu’aucune solution jusqu’à présent ne permettait de générer des aperçus partageables via une campagne d’email. Le vidéomail répond à ce besoin : associer le contenu vidéo au contenant email pour démultiplier facilement l’audience d’une vidéo.

Pourquoi l’emailing vidéo est a priori complexe ?

Si l’email est devenu l’un des principaux canaux de communication des marques avec leurs publics, force est de constater que l’intégration d’une vidéo dans un email est loin d’être simple. Les différents types de messagerie – comme Outlook, Gmail, Mail, Lotus, etc. – ne sont pas tous égaux face à la réception de contenus vidéo. Donc le risque pour les communicants est d’envoyer une vidéo qui ne sera potentiellement pas lue car inaccessible à certains destinataires. Il faut, d’une part, composer avec les incompatibilités de quelques messageries qui n’acceptent pas les formats vidéo et, d’autre part, les restrictions de sécurité imposées par certaines entreprises bloquant toute diffusion de contenu riche par le canal email. La complexité est ainsi liée à la diversité des messageries utilisées et au filtrage des contenus, en particulier en B2B.

Alors le subterfuge est de proposer un lien cliquable vers votre vidéo hébergée sur YouTube, par exemple, en intégrant une capture dans votre email. C’est une solution à défaut d’une vraie solution car vous exposez sur YouTube votre destinataire à de la publicité en ligne (votre concurrent pourrait vous remercier !) et à l’algorithme de suggestion de vidéo (la vidéo qui s’enclenchera après la vôtre sera-t-elle compatible avec votre marque ?). Par ailleurs, l’impact visuel est moindre : une image fixe n’est jamais aussi attractive qu’un contenu animé.

Donc vous avez mis en place un nouvel outil pour contourner les freins à la diffusion. Comment fonctionne-t-il ? 

Nombre de communicants avec lesquels nous travaillons ont exprimé leur souhait de pallier à ces difficultés techniques. Nous avons donc développé ACTIVEMOVIE, une solution qui leur permet de monter, d’héberger et d’intégrer aisément des vidéos dans leurs campagnes d’emailings. Nous proposons à nos utilisateurs de convertir la vignette d’affichage de leur vidéo en image animée reprenant, grâce à un mini banc de montage intégré, les visuels marquants de leur séquence vidéo. Le contenu est ainsi allégé et optimisé pour une intégration mail. Concrètement, il suffit d’uploader une vidéo depuis votre ordinateur ou la charger depuis une plateforme. L’outil génère automatiquement 3 formats vidéos compatibles avec l’ensemble des navigateurs, qu’ils soient récents ou plus anciens. L’utilisateur va alors pouvoir construire en quelques clics une image GIF animée qu’il pourra directement intégrer dans le corps du mail, le tout étant nativement responsive design. Le GIF obtenu est personnalisable, de la taille du bouton play, l’ordre des images à la vitesse de défilement.

Pour synthétiser, ACTIVEMOVIE c’est un seul point d’entrée qui vous permet d’encoder vos séquences vidéo, de générer une vignette animée, de produire et d’intégrer le code dans vos emails et pour finir de diffuser vos contenus vidéo.

Et quels sont vos conseils pour les communicants amateurs de vidéo dans leurs plans de communication ?

  • > Conseil #1 : continuez à démultiplier l’impact de vos vidéos ! Les standards ont évolué et il serait dommage de priver vos investissements vidéo d’une diffusion optimale par email. Intégrez a minima des aperçus GIF dans vos campagnes pour interpeler vos destinataires et générer des clics : ils pourront ainsi découvrir tous les contenus de votre marque.
  • > Conseil #2 : méfiez-vous des plateformes gratuites d’hébergement vidéo : si vous ne maîtrisez pas parfaitement l’ensemble de votre écosystème, vous risquez de perdre rapidement vos destinataires.
  • > Conseil #3 : ne vous lancez pas dans une hyperpersonnalisation technique de vos mails en fonction des messageries de vos lecteurs. Même, si techniquement, l’HTML5 le permet, un filtrage des contenus peut anéantir tous vos efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *